Quand la réflexion engage l’action

Institut de formation et d’expertise à destination des élus
au Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT)
et au Comité d’entreprise (CE)

Enjeux et perspectives

Etude annuelle 2014 : "Benchmark mondial sur les projets de chimie biosourcée. Les facteurs clés de succès"

 

La crise de 2008 et le ralentissement économique qui s’en est suivi se doublent d’une crise écologique et des tensions sur le marché du pétrole. De plus en plus d’acteurs du secteur de la chimie cherchent un nouveau souffle. Ces facteurs économiques s’accompagnent d’une réglementation de plus en plus contraignante vis-à-vis du premier secteur exportateur en France. La demande sociale reliée par les pouvoirs publics exige que les industriels produisent, et aient recours, le plus possible, à des modes de production moins agressifs contre l’environnement.

 

Cette orientation verdissante tend à modifier les structures du secteur de la chimie avec l’apparition d’une chimie verte. Cette nouvelle chimie, que certains qualifient de chimie "doublement verte", repose sur deux piliers : une intégration productive de matières premières végétales (le "biosourcing"), ainsi que la volonté de réduire la toxicité et l’impact environnemental des composés chimiques.

 

Ce changement engendre un ensemble de transformations sectorielles par l’introduction de nouvelles technologies et l’apparition de nouveaux acteurs dans le secteur de la chimie. Notre étude s’applique donc à présenter les impacts sectoriels et ce sous ses diverses dimensions de la chimie biosourcée.

 

L'intégralité de notre étude est consultable à cette adresse.

Économie