Quand la réflexion engage l’action

Institut de formation et d’expertise à destination des élus
au Comité Social et Économique
(commission santé, sécurité et conditions de travail et secteur économique)

L’étude annuelle 2018 d’IDEFORCE traite des enjeux du numérique tant sur les plans techniques, économiques que sociaux. Au-delà de la filière numérique proprement dite et de l’innovation, la quasi-totalité de notre économie est liée, certes à des degrés plus ou moins élevés selon les secteurs, à l’information numérisée, plus que jamais stratégique pour les entreprises. Naturellement, les secteurs couverts par la FCE ne font pas exception. 

 

Cette transformation numérique des entreprises bouleverse en profondeur le travail et le modèle de l’entreprise traditionnelle. Elle constitue tant un risque en termes de destruction d’emplois qu’une opportunité à saisir, ouvrant de nouveaux horizons à explorer. Le déploiement du numérique en entreprise soulève enfin de nombreuses questions relatives aux conditions de travail et à la santé des salariés. De ce point de vue, il est aisé de constater que le numérique ne se limite pas aux sphères technologique ou économique, concernant nos sociétés tout entières, bouleversant notamment notre rapport à l’espace et au temps.

 

Globalement, il est possible de considérer le numérique comme un ensemble de technologies, c’est-à-dire de moyens plus ou moins structurants. Or la technique n’étant pas neutre, dans la mesure où elle répond à ce pourquoi elle a été conçue, le numérique peut être vu comme un ensemble de moyens pour lesquels il convient de définir une finalité acceptable socialement de tous. Ce point forme la problématique centrale de cette étude sur le numérique.

 

 

 

Introduction
 
Chapitre 1 : Des machines omniprésentes de plus en plus « intelligentes »
I. Des taux d’équipements élevés, des usages numériques largement adoptés par le consommateur
II. Technologies numériques, croissance économique et productivité
III. Des machines aux capacités de calcul quasi-infinies, de plus en plus autonomes
Conclusion : quelles complémentarités entre les Hommes et les machines ?
 
Chapitre 2 : Des réseaux,  un nouveau mode de coordination des activités économiques
I. Internet et les géants du web américains et chinois
II. La valeur réside désormais dans le réseau
III. Travail numérique et dialogue social
Conclusion : des réseaux pour l’humain et son écosystème ?
 
Chapitre 3 : Des données et des informations massivement disponibles
I. Un volume de données et d’informations sans précédent
II. Quelle valorisation économique des données ?
III. Enjeux de cybersécurité
Conclusion : pour une réappropriation politique des données
 
Conclusion générale : quel projet ?

 

Économie